A chacun son abri.

Les petits matins frisquets, les jours plus courts et les jardins prêts à revêtir leurs habits d’hivers….nous voilà bien.

Alors quoi faire ?

Il y a un peu de pain sur la planche pour ceux qui  peuvent encore planter! plus trop chez moi quoique…

Beaucoup d’animaux ‘sauvages’ jouent un rôle dans nos jardins, a nous de s’en faire des alliés, pour cela il faut créer les conditions particulières pour qu’ils s’installent. Important pendant la mauvaise saison….

Ils sont à la recherche de ‘petits coins’,  gite,  hôtel, abri collectif etc…

Mais qui sont-ils?
Le crapaud , absent dans mon jardin, pourtant il se contente d’un tas de branches, cela ne manque pas au jardin!

La chrysope, il faut un abri spécifique comportant des trous ou des fentes, absent aussi dans mon jardin !

La guêpe solitaire, d’après mes lectures il vous faut un bloc de bois, percé de nombreux trous (5mm) exposition au soleil.

Forficules et syrphes, un pot en terre cuite rempli de paille ou des journaux froissés et fermés par un grillage, puis placé a l’envers si possible dans un arbre! Là ‘j’ai’!

Hérissons, si ils trouvent  gite et couvert au jardin ils s’installent. Un simple tas de bois convient. Il était présent au printemps dernier au jardin………..

001

Oiseaux, chaque espèces a des besoins spécifiques en nichoirs, les uns  sont attirés par des nichoirs fermés, les autres  ouverts, libre a vous de faire en sortes de les accueillir.  Au jardin j’ai plusieurs nichoirs et mangeoires.

Chauve-souris offrir un  nichoir à ouverture basse. Elles volent au crépuscule dans le jardin mais pas de nichoir adéquate au Jardin Boultois.

Sauvages donc libres ! A vous de mettre tout en œuvre pour favoriser leur venue et leur séjour.

Cela ne résous pas que faire durant les ‘mois difficiles’!

Je passe commande …et voici les réalisations du ‘jardinier Boultois’ finalement même si je ne ‘participe pas au gros œuvre’ j’y contribue!

IMGP9209

Le ‘tout en un’.

Un reste de bois de lit...

Un reste de bois de lit…

Et pourquoi pas un abri collectif?

Et pourquoi pas un abri collectif?

A bientôt

mp

Publicités

2 réflexions sur “A chacun son abri.

  1. Je nourris bien sûr les oiseaux, avec force mangeoires et boules de gras. Le bain d’oiseau fonctionne été comme hiver. J’ai installé quelques abris à insectes, je laisse les grandes tiges creuses des asters, des roses trèmières en place pendant l’hiver pour les abeilles sauvages… Mais si je me réjouis à chaque passage de hérissons, ceux-ci ne s’arrêtent pas chez moi: trop de chats dans le quartier et surtout ma Seita qui est toujours à l’affût. Elle chasse – ou essaie de chasser – même les pipistrelles qui nichent dans la maison depuis sa construction! Ces animaux sont la vie au jardin et je ne peux imaginer des massifs de fleurs qui ne soient pas vivant et bourdonnant! Merci pour cet article et bonne journée!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s